Pain d'épice en forme de bonhomme sur sapin de Noël

[Cet article a initialement été publié dans le cadre du Calendrier de l’Avent 2019 pour se préparer aux fêtes de Noël sans (trop) s’emballer]

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, Noël est une période E-PUI-SANTE ! L’an dernier, pour la 1ère fois depuis toujours, j’ai fait comme si j’étais à nouveau à l’école : j’ai pris les 2 semaines de congé. Quel bonheur, quelle excitation – le kif total ! Et lundi 7 janvier, je suis rentrée au bureau… sur les rotules.

On associe souvent Noël à l’enfer des courses, la cohue dans les magasins, le stress de ne pas trouver LE cadeau qui avait été si ardemment demandé… mais c’est surtout LA course ! Il reste une pile de dossiers à boucler avant les congés des uns et des autres, il faut finaliser les fameuses courses, organiser les repas de fêtes. On est invité à droite et à gauche ; on mange trop, on boit trop, on sort trop. Fatigué, on choppe tous les microbes. Résultat : Noël n’a pas commencé qu’on est déjà HS. Et pourtant, il faut enchaîner.

Dans mon post du 1er décembre, j’évoquais la magie de Noël. Et si on a tous ressenti durant les fêtes des instants de joie si purs, si magiques, la fin de cette période arrive en nous laissant souvent une pointe d’amertume : Noël est déjà fini. En ai-je vraiment profité ?

Vive le temps, vive le temps, vive le temps d’Noël ! 🎶

Aujourd’hui, nous sommes le 3 décembre. Soit 21 jours avant le Jour-J. Il est encore temps de se poser et de se demander : quel Noël ai-je envie de vivre cette année ? Qu’est-ce que j’aimerais prendre le temps de faire, qui me procure vraiment du plaisir ?

  • La cuisine, seule, en famille ou avec mes enfants ?
  • Décorer la maison avec des objets fait-main, soigneusement chinés ou dénichés dans la nature ?
  • Marcher, me promener, me ressourcer dans le froid de l’hiver ?
  • M’amuser, jouer aux cartes, à des jeux de société avec des amis et/ou de la famille ?
  • Contribuer au sein d’une association ?
  • Créer moi-même certains cadeaux ?
  • Bouquiner, réfléchir, me poser, tout simplement ?

Ça y’est ? Tu as mis le doigt sur ton envie profonde ?  Il ne te reste plus qu’à t’offrir un joli, petit cadeau : du temps.

L’exercice du jour

  1. Imagine-toi vivre cette envie, ces instants. Visualise-toi, ressens physiquement les sensations que cela te procurerait. Note-les.
  2. Hormis le temps, que te faut-il pour réaliser cette envie ? Liste tes contraintes.
  3. Pour chacune d’entre elles, demande-toi : est-ce vraiment important (un peu, moyen, très) ?
  4. Qu’elles seraient les alternatives possibles ?
  5. N’hésite pas à en parler à ton entourage, à les faire participer à ta réflexion. Ils ont peut-être des idées, des pistes, des envies à explorer avec toi 😉

L’objectif de cet exercice est vraiment de mettre en relief ce qui t’empêcherait de vivre un joli moment, au regard du plaisir qu’il te procurerait. Le plus difficile étant ensuite de faire des choix, de prendre conscience de ce qui est important pour toi, et de ce qui l’est moins en cette période de fête. Le plaisir oui, la culpabilité non !

De mon côté, mon envie profonde cette année est de simplifier Noël. De ne pas courir d’une région à l’autre pour voir tout le monde : famille et belle-famille, amis. De me poser. Quitte à passer les fêtes en tout petit comité, avec mon mari et mon fils. De faire davantage moi-même, avec ce que j’ai déjà, et d’inclure ma famille dans ces réalisations : la cuisine, la déco, les cadeaux. En gros, un Noël en toute simplicité, authenticité, et créativité. Pour l’instant, ça se goupille plutôt bien 😉

N’hésite pas à me partager tes réflexions sur la page Facebook !

D’ici là, à demain !

Derniers articles