Le courage de renoncer : pourquoi c’est si difficile de changer de vie

Jean-Philippe Decka, auteur du livre Le Courage de renoncer : le difficile chemin des élites pour bifurquer vers un monde durable

Avoir sa prise de conscience écologique, c’est se rendre compte que le problème n’est pas juste ‘écologique’ mais systémique. Pour réduire notre impact sur les écosystèmes planétaires, il va donc falloir trouver le courage de renoncer à un paquet de trucs et de choses.

OK, mais une fois qu’on a dit ça : que faire ?!

C’est souvent à ce moment-là qu’on réalise à quel point il est difficile de bifurquer. Non pas qu’on en n’ait pas envie : marre de son bullshit job, de cette sensation d’une qualité de vie au rabais, désillusions en tout genre…

Cette envie de retrouver du sens au quotidien, de ralentir, d’agir et d’être utile nous titille en profondeur.

Sauf que…

On est vite rattrapé par la réalité ! Il faut bien rembourser son emprunt immobilier, payer les activités des enfants, les vacances, la bouffe… Et puis, que vont penser la famille, les collègues et les amis ? Quels impacts la baisse de niveau de vie peut-elle avoir dans nos relations sociales et dans notre couple ?

Pression financière, peur d’être marginalisé, difficultés à se projeter… Bref, c’est pas gagné et l’impression d’être pris au piège est bien réelle.

Malgré tout, on observe depuis quelques années une réelle remise en question par les élites du modèle socio-économique actuel. Certaines vidéos sont même devenues virales : on y voit de jeunes diplômés d’HEC, de Polytechnique, d’AgroParisTech prenant la parole en public pour dénoncer un système éco-suicidaire. On trouve aussi de plus en plus de témoignages (écrits et audio) retraçant le parcours de personnes ayant ‘réussi’ qui choisissent pourtant de quitter ‘la voie royale’ pour revoir en profondeur leur mode de vie.

Comment ont-ils fait ? Quels sont les freins et les doutes rencontrés et comment les ont-ils surmontés ?

Pour parler de ce sujet, c’est avec un immense plaisir que j’ai donc reçu à mon micro Jean-Philippe Decka pour un nouvel épisode de podcast. Diplômé d’HEC en 2010, Jean-Philippe est l’auteur du livre : Le courage de renoncer – le difficile chemin des élites pour bifurquer vers un monde durable.

💊 « La pilule rouge, pour moi, ce serait de faire un travail de déconstruction à la fois personnel et collectif. De questionner toutes les idées reçues et croyances que l’on a…

Par exemple, si je pense mériter ma place, pourquoi est-ce que je pense cela ? Est-ce une idée transmise… ou construite ? Cette pensée me rassure t’elle ? Si je travaille 12 heures par jour, je peux me demander : pourquoi ? Est-ce que ça me procure du plaisir ? Et dans ce cas, en quoi je ressens du plaisir ? »

Sujet passionnant ! Bonne écoute 😉