Noel à Fouras

[Cet article a initialement été publié dans le cadre du Calendrier de l’Avent 2019 pour se préparer aux fêtes de Noël sans (trop) s’emballer]

Calendrier de l’Avent : Jour 1

Ça y’est, le décompte a commencé : la Toussaint, Halloween, Thanksgiving (… et le Black Friday) sont passés ; il est maintenant temps de se préparer pour Noël. Et c’est bien connu, Noël c’est un peu la fête de tous les excès… pas exactement la période la plus écologique (#euphémisme).

Alors, comment préparer les fêtes sans (trop) s’emballer ? Grâce à un calendrier de l’Avent tout spécial ! Chaque jour, je vous propose un nouvel article pour vous aider à préparer Noël dans de jolies conditions. C’est aussi l’occasion pour moi de vous présenter ma philosophie, celle qui rythme ma nouvelle vie et celle de Bee BadaBloom. C’est parti ! 😊

La magie de Noël

Il y a quelque chose de profondément magique à Noël – une ambiance qui nous replonge dans l’enfance. Un mélange d’excitation et de joie propres à cette période de plus grande indulgence.

Derrière cette envie de légèreté et de lâcher-prise, une autre réalité : le stress des courses de Noël, tous les dossiers à boucler à temps avant les fêtes, l’angoisse des retrouvailles familiales, la les gueule-de-bois et ventres barbouillés, … mais aussi parfois une forme de solitude, de désillusion, de culpabilité, notamment en croisant des sans-abris dans la rue.

Entre 7 et 10 ans, nous allions fêter Noël chez mes grands-parents, en Charente-Maritime. Il y avait un petit sapin de Noël en plastique, posé sur le buffet de la salle à manger (déception connue d’avance) et qui dénotait clairement avec celui que nous avions chez nous – un grand, un vrai ! Et nous savions que le Père Noël ne viendrait pas déposer tous les cadeaux de sa hotte à Fouras, qu’il nous faudrait patienter jusqu’à notre retour à la maison. Mais en dépit de tout cela, nous trépignons d’impatience avec ma sœur ! Avant de nous coucher, ma grand-mère passait une brique, chauffée dans le four, dans le lit que nous partagions. Véridique (… Et non je n’ai pas 80 ans !).

Je me souviens de l’odeur d’humidité de ces draps lourds dans lesquels nous plongions, déçues que la chaleur de la brique ne change finalement pas grand-chose. Puis, ma sœur et moi posions chacune une jambe l’une sur l’autre. Objectif : nous faire des papouilles afin de calmer notre impatience et de faciliter notre endormissement avant l’arrivée du Père Noël !

J’ai de nombreux autres souvenirs de Noël qui ont marqués mon enfance. Mais celui-ci me touche particulièrement et laisse son empreinte tous les ans. J’ai mis du temps à comprendre que la beauté de ces Noël à Fouras résidait tout simplement dans leur sobriété. Dans ces retrouvailles en petit comité, dans une maison froide et humide, mais où je me sentais bien, aimée, gâtée et en sécurité. Ma mère me racontait aussi que petite, elle recevait toujours une clémentine à Noël (il en était de même pour mon beau-père). C’était LE fruit de Noël ! Une petite merveille en parfum et en goût. Si aujourd’hui la saison des clémentines est beaucoup plus longue, ce fruit symbolise pour elle l’essence même de cette fête.

Il y a quelque chose de profondément rassurant, pur, dans une certaine forme de sobriété. Et, les années passant, je m’aperçois que ce sont finalement dans ces instants de simplicité que je ressens une joie, certes fugace, mais d’une intensité merveilleuse.

1er décembre, 1er exercice ! 🎄

Aujourd’hui, en ce premier jour de décembre, je t’invite donc à te poser un instant. Dans un endroit chaleureux, confortable, qui te plaît. Puis ferme les yeux. Pendant quelques instants, concentre-toi sur ta respiration, sur tes sensations corporelles. Puis, laisse ton esprit vagabonder. Repense aux Noël passés, ceux qui t’ont marqué, en bien ou en moins bien. Quelles sont les images, les odeurs, les sensations qui te reviennent ? Prends le temps de les observer, de les ressentir physiquement.

A la fin de ce moment, demande-toi : quelle est l’image, l’odeur, l’émotion, le souvenir qui t’inspire aujourd’hui ? L’élément que tu aimerais garder avec toi tout au long du mois de décembre, qui symbolise le Noël que tu as envie de vivre cette année ?

Si tu as quelques instants dans la journée, je t’invite à capturer cet élément en image et à l’accrocher à un endroit visible : porte de frigo, miroir de salle de bain, table de chevet… Ça peut être une image dans un magazine, une photo que tu prends ou que tu as déjà, un dessin que tu gribouilles rapidement, un objet, un collage… Bref, ce qui te parle.

Et tous les jours, prend un tout petit instant devant cet élément pour te poser. Pour ressentir ce qu’il soulève en toi.

Si tu le souhaites, je serai curieuse de savoir ce que tu as choisi. N’hésite pas à le partager sur la page Facebook de Bee BadaBloom. Je te laisse découvrir le mien… 😊

A demain !

Derniers articles